GLOSSAIRE

Cires

Il s'agit de composés chimiques d'acides gras avec des alcools de haut poids moléculaire monovalents ou polyvalents. On distingue les produits naturels (animaux, végétaux et cires minérales), les produits naturels reconstitués de l'industrie chimique et les cires synthétiques. La cire d'abeille fait partie des cires animales, elle est malléable et fond à environ 65 °C. Sa couleur naturelle est jaune clair à brun rouge. Après blanchissement, elle peut devenir très claire. La cire de carnauba est issue des feuilles du palmier à cire, elle fond à environ 83-90 °C. Plus dure que la cire d'abeille (« cire dure »), elle est de couleur jaune-verdâtre à grise. Parmi les cires minérales, la cérésine ou cire naturelle (point de fusion 40 ... 80 °C) et la cire de Moldavie (point de fusion 70 ... 90 °C) sont essentielles. Elles sont dérivées du pétrole et utilisées pour la fabrication de cires industrielles très dures et lustrantes. La cire confère au bois un effet brillant mat, doux et satiné. Cependant, la couche n'est pas résistante à l'eau, à la chaleur et aux rayures. C'est pourquoi on applique un léger matage gomme-laque ou vernis gomme-laque après le cirage. Toutefois, un excès de cire nuit à leur adhérence. Celle-ci peut être améliorée par l'addition d'un ingrédient résinique. Les préparations cellulosiques concentrées ne sèchent pas sur la cire mais elles fournissent une base pour les cires auxquelles elles sont additionnées et avant de procéder au cirage. L'application des cires diluées s'effectue au pinceau ou avec un chiffon. L'excédent de cire doit être enlevé au moyen d'un chiffon humide. Après le séchage, la surface est brossée ou frottée à l'aide d'une brosse moyennement dure ou de crin. La surface prend finalement une brillance mate lorsqu'on la frotte avec un chiffon en laine propre

Back